Histoire d’a…llaitement (part 1)

Aujourd’hui, sur twitter, j’ai lu une phrase qui disait grosso modo “l’allaitement c’est difficile au début mais personne n’en parle, c’est tabou”. Ca m’a parlé, j’ai voulu réagir et puis… 140 car. c’est trop peu, ça valait bien un billet (ou plusieurs… je ne sais pas encore combien…)

059a36d6be1011e28ef622000a1fa434_7

Je me souviens de l’entretien du 4ème mois chez la sage-femme, de sa question sur notre souhait (ou non) d’allaiter. Oui, NOTRE souhait, à mon conjoint et moi. Je me souviens de ma réponse : “je ne me vois pas faire autrement, mais j’ai peur“. Peur de ne pas savoir faire (oui!) peur de la douleur, peur de la fatigue, peur d’échouer. En l’écrivant, je me rends compte à quel point on marche sur la tête, car ces craintes là, qui ne les a pas en France en 2014?

Je n’ai aucun souvenir de femme allaitant devant moi. Je n’avais aucun exemple d’allaitement long mais une succession de “je n’avais pas assez de lait” “il a vite préféré le biberon” “ça n’a pas marché” “mon lait n’était pas assez riche” “mon bébé n’a jamais su téter” “qu’est ce que j’ai eu mal”. Comment se sentir à l’aise après ça? Comment se dire qu’on est compétente alors qu’on croule sur les messages publicitaires et que la norme semble être le biberon?

Ma sage-femme, qui est aussi consultante en lactation, a su trouver les mots pour me rassurer. En l’écoutant j’ai vite compris que ces femmes avaient sûrement été mal conseillées, qu’il y avait énormément d’idées fausses sur l’allaitement, que beaucoup de professionnels de santé n’étaient pas formés et/ou mal informés. Il y a, oui, des femmes qui ne peuvent pas allaiter. Mais elles sont beaucoup plus rares que ce que l’on entend. Aujourd’hui, on a le choix de pouvoir allaiter ou non. Et ce choix devrait être respecté, accompagné. (et cela marche aussi pour les femmes ne souhaitant pas allaiter, que cela soit bien clair!)

J’ai choisi, en sortant de son cabinet, d’essayer (car ce n’est pas toujours facile, on a besoin de se préparer, aussi) d’écouter le moins de monde possible et de questionner les bonnes personnes. Ma sage-femme, ce jour-là, m’a seulement dit qu’elle serait là pour répondre à mes questions, qu’elle serait là en cas de problème, même tard, même le week-end, même dès la maternité. Je ne savais pas comment faire, je ne savais pas si j’allais y arriver, mais je savais vers qui me tourner en cas de souci, et c’était déjà énorme!

J’ai suivi les cours de préparation à l’accouchement et j’en ai retenu deux choses qui m’ont paru essentielles :

  • l’allaitement répond au principe de l’offre et de la demande (ou plutôt de la demande et de l’offre!!!) : c’est en tétant que le bébé envoie le message au corps de fabriquer du lait. Plus il tète, plus il y aura de lait.
  • l’allaitement ne doit pas faire mal (passé les premières secondes / minutes) sinon il peut y avoir un problème de position du bébé ou un problème autre qui demande l’oeil expert d’un professionnel formé à l’allaitement (sage-femme, consultant en lactation…)

Pour tout le reste, il allait falloir qu’on se fasse confiance, mon bébé et moi, mais ça, je ne le savais pas encore…

edit 1: On connaît toutes la leche league (qui m’a beaucoup aidé aussi), mais je vous conseille également le site “IPA informations pour l’allaitement” et notamment cette rubrique que je trouve très intéressante : http://www.info-allaitement.org/index.php/fildesmois.html#grossesse

edit 2 : pour l’avoir vu sur d’autres blogs, je sais que c’est un sujet sensible. Merci de rester courtois et ouverts dans vos commentaires…

 

Advertisements

6 thoughts on “Histoire d’a…llaitement (part 1)

  1. Je trouve ton article sincère. Tu parles d’un sentiment que beaucoup de mamans ont du ressentir. Pour mes deux enfants je ne me suis pas posé de questions. C’était la seule façon de les nourrir pour moi. Par contre pour eline je me souviens m’être dit au bout de 6 jours “je comprends les mamans qui arrêtent des les premiers jours a cause de la douleur parce que personne ne leur a expliqué “. J’ai toujours trouvé ça dommage. Et avec deux allaitements longs (15 et 17 mois) je pourrais écrire un livre sur toutes les idées fausses qu’on peut lire ou entendre sur le sujet.
    Merci a toi d’avoir partagé ton expérience

  2. Ce que j’ai aimé allaiter Auguste… Tu fais bien de dire que ça peut faire mal les premières secondes/minutes, parce que je pense que cette douleur décourage beaucoup de femmes alors qu’elle passe très vite en fait (mais quand on ne sait pas qu’elle existe et est normale, on a tendance à se dire “je ne sais pas faire”).

    Par contre, dans l’autre sens, je ne me voyais pas ne pas allaiter Clara, parce que c’était quelque chose de “normal” pour moi, et pourtant je n’aimais pas, je n’étais pas à l’aise, et j’ai culpabilisé comme une folle d’arrêter. C’est dommage aussi. Avoir le choix, c’est très bien, chacun fait comme il veut/peut ; les jugements des autres vont dans les deux sens et prennent souvent bien trop de place.

    Si j’ai un troiz, je sais que je l’allaiterai parce qu’à présent j’aime vraiment ça, le lien qui se crée, et puis ça me semble le mieux pour mon bébé… mais je me fiche complètement de savoir qui de mes amies allaitent au sein ou non, ça ne me regarde pas et je ne porterai jamais de jugement sur une maman en fonction de ce choix (heureusement que ça ne suffit pas à nous définir comme bonne/mauvaise mère !).

    • Merci pour ton commentaire! C’est intéressant de voir qu’on peut vivre autant d’allaitements qu’on a d’enfants!
      Je suis d’accord avec toi quand tu dis que chacun fait comme il veut/peut, et c’est là où on devrait tous être respectés et accompagnés dans nos choix. Ils nous appartiennent, ce sont forcément les bons non?

  3. Je ne me voyais pas faire autre chose non plus … Je suis d’ailleurs incapable de faire un bib sans grumeaux … !
    Les deux principes que tu énonces sont effectivement les plus importants, avec “se faire confiance” … mais que c’est bien d’avoir quelqu’un vers qui se tourner … (moi, c’était ma soeur).

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s