En suspension.

Image

Les chaussettes de la schtroumpfette (sous ecsta)

Lamy yarns Running – aig #3

La suite, c’est la boule au ventre dans la salle d’hôpital délabrée, où, alors qu’on recherche des cailloux dans mon rein, on ne voit pas son image… et le soulagement, immense, quelques jours plus tard, en voyant le point clignoter sur l’écran. C’est le “je ne pouvais pas m’arrêter de sourire, bêtement” de mon amoureux, qui fait chavirer le cœur, et la culpabilité, aussi, de ne pas ressentir la même chose. Pas tout de suite, non.

La suite, ce sont les livres commandés, les chapitres lus pour rattraper le retard, et les pages que l’on lit désormais religieusement, tous les jeudi soir, en se disant “han, t’imagines?”.

La suite, c’est le début de ventre, comprimé dans mes jeans et jupes, la commande passée, les retouches et la fierté de voir que je n’ai pas perdu la main. C’est se sentir de nouveau capable de créer mille et une choses. C’est aussi s’habiller un peu ample pour ne pas se faire griller, alors qu’on meurt d’envie, un peu, de l’annoncer au monde entier.

La suite, c’est cette nouvelle image, sur l’écran, et ses bras qui jonglent, et… le coeur qui s’emballe. C’est ne plus avoir que ce sujet en tête, se projeter, imaginer, suite aux paroles rassurantes de la dame qui aide à faire les bébés.

La suite, ce sont toutes les personnes au courant pour notre sweet july. Enfin, les plus proches et les virtuelles, aussi “parce que c’est pas tout à fait pareil quand même”. Ce sont les réactions, les cris, les questions saugrenues (coucou maman), les anecdotes gores dont on se passerait bien, le partage, les confidences et … la tête qui tourne, parfois.

La suite, c’est parler haptonomie, voir les yeux de mon amoureux s’éclairer, et le soir même, poser sa main sur mon ventre, de longues et longues minutes. (non, je ne lui ai pas dit qu’il caressait mon intestin, un peu ballonné).

La suite, c’est ce rendez-vous pris, quelques jours après noël, et avant ça, revoir ma famille, ma mère, ma soeur, et trouver ma place, entre la petite fille qui a grandi et la future planète.

Advertisements

5 thoughts on “En suspension.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s